Activitiés

 

Durant la vie du projet, plusieurs activités ont été mises en place :


- Formation transnationale au Portugal

ISQ a organisé une action de renforcement des capacités avec des participants venant du Portugal, de France, d’Italie, de Belgique, du Pays-Bas et de Slovaquie.

Cette activité d'apprentissage a également bénéficié de la participation d'Eduarda Ferreira, chercheur à la Faculté de Sciences Sociales et Humaines CICS.NOVA, à l’Université Nova de Lisboa, à l’école :   « Mind the Gap » qui a partagé les résultats de son travail lié aux pratiques numériques. Ce chercheur déclare que « l'apprentissage formel pourrait profiter de l’intérêt et de l'enthousiasme des jeunes pour les contextes d'apprentissage informel, comblant l'écart entre l'apprentissage formel et les pratiques numériques quotidiennes». Le projet TICs est sur la bonne voie pour lutter contre le décrochage scolaire!

- Présentation d’une bonne pratique en Slovaquie

Mr. Andrej Janík du Lycée de Mère Alexia de Bratislava - Gymnázium Matky Alexie v Bratislave (école confessionale fondée par ľ ordre Canonissae Sancti Augustini, qui est le 15ème meilleur Lycée de Slovaquie) a présenté la bonne pratique de ľ utilisation les TICs en apprentissage de physique et technique. La mission principale, selon son avis, consiste à amener les étudiants à chercher toutes solutions possibles, il ne faut pas uniquement se focaliser sur celles qui sont basiques et éculées.

Lors des activités extrascolaires, pendant les ateliers pratiques, Mr Andrej Janík  travaille à renforcer la créativité des jeunes. Par exemple, un des devoirs attribué aux étudiants a été de construire un véhicule composé de matériaux recyclables. La vidéo de ce travail pratique est à voir sur le site: :  www.2ri.sk

- Présentation d’une bonne pratique en Belgique

Les partenaires ont eu l’opportunité de découvrir les SAS (Services d’accrochage scolaire) agréés par la Fédération Wallonie Bruxelles. Cette bonne pratique a été présentée par Maurice CORNIL  - directeur du SAS « Parenthèse »Les SAS accompagnent des jeunes scolaires de 13 à 16 ans en situation de risque (absentéisme, décrochage scolaire, crise). Un projet personnel est construit afin de promouvoir l’autonomie et la responsabilité de chaque jeun. Les activités principales incluent des ateliers mise en place en dehors de l’établissement mais dans un objectif de “re-scolarisation” et de “re-socialisation”. SAS encourage la participation “démocratique” des bénéficiaires  (“parole libre” et “conseil”). Pour plus d’informations sur le SAS Parentheses:  http://www.sas-parenthese.be/

- Présentation d’une bonne pratique au Pays-Bas 

Hanneke Brugeman, Directrice d’une des bibliothèques du Pays-Bas les plus avancées du point de vue d’intégration des hautes technologies, a animé une visite d’étude in situ. La bibliothèque d’Assen, conçue selon les souhaits des habitants du territoire, est équipée d’un studio de télévision utilisé pour l'enregistrement des spectacles culturels pour la télévision locale, d’écrans tactiles multimédia et de tables tactiles utilisées à des fins éducatives.

Marga Renkema, Educatrice aux archives de Drenthe, a fait découvrir des programmes d'apprentissage et d’éducation au patrimoine commun comme une source d'intérêt pour le développement intellectuel et spirituel de la personne. Avec la technologie numérique moderne, un grand nombre de projets

éducatifs peut être mis en place, en ayant pour but de motiver les jeunes à lire et à apprendre, afin de réduire ainsi le taux de décrochage scolaire.

- Présentation d’une bonne pratique en Italie 

M. Giuliano Michelini, concepteur indépendant, professeur de graphisme et passionné numérique a proposé aux partenaires une présentation intéressante sur l’intérêt d’utiliser les technologies dans le domaine d'apprentissage. En décrivant la situation actuelle de la technologie à l'école à partir du passé, il a identifié les principaux changements qui se sont produits et que chaque enseignant, formateur, éducateur ou d'autres professionnels s'occupant des jeunes devraient prendre en considération lors du démarrage de leurs travaux avec les jeunes de XXIème siècle. Il a également cité des expériences novatrices telles que "l'expérience du trou dans le mur" (www.hole-in-the-wall.com) promue par M. Sugata Mitra, vainqueur du programme TED; sa mission est de «encourager les enfants à utiliser les ordinateurs à leur propre rythme pour construire leurs propres aspirations» et, de cette façon, démontrer comment la technologie leur permet d'apprendre par eux-mêmes. M. Michelini a constaté que le monde évolue plus rapidement que les systèmes éducatifs, et c'est quelque chose que nous devrions considérer dans notre travail quotidien, en essayant de mettre en place une approche nouvelle axée sur les besoins et les caractéristiques réels des jeunes. De quoi ont-ils besoin vraiment à l’école ?

- Conférence finale à Paris

Organisée par ITG en juin 2017, la conférence finale du projet TICS s'est tenue dans les locaux de la Fondation Agir Contre l'Exclusion (FACE), l'une des plus grandes fondations privées françaises très impliquées dans les projets d'actions en faveur des jeunes défavorisés, au chômage ou en reconversions, et dans le domaine de la formation scolaire et professionnelles. Au cours de la conférence finale, à laquelle ont pris part de nombreux représentants du projet TICS et aussi des participants venant de tous horizons, les productions du projet TICS ont été présentées en détail. Des présentations des actions de la fondation FACE ont également été l'occasion d'échanger sur les actions durables en faveur des jeunes publics, en vue de les aider à progresser en termes de formation, de personnalité, de comportement et de confiance en eux.

- Séminaires locaux "Comment accompagner nos jeunes numériques"

- Conférences finales sur chaque territoire du partenariat

newsletter 1

newsletter 2

newsletter 3

newsletter 4

newsletter 5

newsletter 6